Pau : L’ex-candidat RN à la mairie de Pau condamné pour plusieurs délits financiers

ESCROQUERIE L'ancien président d'association Denis Bouzon était jugé pour escroquerie, faux, abus de confiance et travail dissimulé

20 Minutes avec agence
— 
Une représentation de la Justice (illustration).
Une représentation de la Justice (illustration). — SYSPEO/SIPA

Le tribunal de Pau ( Pyrénées-Atlantiques) a jugé ce lundi Denis Bouzon, candidat RN à la mairie de Pau en 2020, rapporte Sud-Ouest. Il comparaissait pour faux, usage de faux, abus de confiance, travail dissimulé et escroquerie envers des propriétaires de moulins à eau entre 2014 et 2017.

Denis Bouzon avait créé une association dont l’activité était de promouvoir la rénovation hydroélectrique de moulins à eau. Il délivrait à leurs propriétaires un faux « certificat de conformité environnementale » . Un document qui conduisait les clients de l’entreprise déguisée en association à entreprendre des travaux – alors qu’ils n’étaient pas en règle.

Faux documents officiels

« Mon intention était simple, que les propriétaires respectent la loi et le rendent public auprès de l’administration », a expliqué le prévenu. Il a reconnu que ces éléments peuvent prêter à confusion. Le certificat trompeur comportait un faux en-tête officiel. Une ancienne collaboratrice avait même confié avoir falsifié les résultats d’une étude.

En outre, la figure locale du RN avait détourné 40.000 euros de l’association à des fins personnelles. Ce revenu détourné et non déclaré l’a rendu coupable de travail dissimulé, d’autant que le prévenu touchait des aides à cette période. Denis Bouzon a été relaxé pour les faux et usage de faux. Pour les autres faits reprochés, il a été condamné à quatre mois de prison avec sursis probatoire assortis de l’obligation d’indemniser les parties civiles.