Rennes : Condamné pour avoir vendu du gaz hilarant sur les réseaux sociaux

TRAFIC Plus de 200 bonbonnes de protoxyde d’azote avaient été saisies à son domicile

J.G.
— 
Des cartouches de protoxide d'azote, plus connu sous le nom de gaz hilarant. (illustration)
Des cartouches de protoxide d'azote, plus connu sous le nom de gaz hilarant. (illustration) — Eric Beracassat/SIPA

Il se servait des réseaux sociaux pour mener ses affaires. Un homme de 28 ans était jugé mercredi devant le tribunal correctionnel de Rennes pour trafic de substances psychotropes. Impliqué dans une enquête pour trafic de stupéfiants ouverte en avril 2020, l’individu avait été interpellé plusieurs mois plus tard après avoir pris la fuite, rapporte Ouest-France.

Lors d’une perquisition à son domicile, les enquêteurs avaient mis la main sur trente kilos de résine de cannabis et plus de 200 bonbonnes de protoxyde azote, aussi connu sous le nom de gaz hilarant. « Je ne savais pas que c’était illégal », a-t-il déclaré lors de l’audience. Le tribunal l’a condamné à 18 mois de prison.