Marseille : Six mois avec sursis pour une marchande de sommeil

MAL-LOGEMENT La propriétaire a été reconnue coupable de « mise en danger de la vie d’autrui »

A.V.
— 
Habitat indigne (illustration).
Habitat indigne (illustration). — JOBARD/SIPA

Une propriétaire de deux logements dans les quartiers nord de Marseille a été condamnée ce mercredi matin à six mois de prison avec sursis, a appris La Provence. Le tribunal correctionnel de Marseille l’a reconnue coupable de « mise en danger de la vie d’autrui ». Cette femme devra en outre verser la somme de 3.000 euros à l’un de ses locataires. Le tribunal l’a toutefois relaxée pour la location de son second logement.

Les affaires de mal-logement se succèdent actuellement devant la justice marseillaise. Lundi, c’est le propriétaire d’un hôtel meublé qui était jugé.