Pyrénées : Ils faisaient payer jusqu’à 500 euros le voyage en voiture depuis l’Espagne, huit passeurs interpellés

FRONTIERE Les passeurs ont été condamnés à des peines allant de quatre mois à un an de prison ferme

B.C.
— 
Un fonctionnaire de la Police aux frontières à Toulouse.
Un fonctionnaire de la Police aux frontières à Toulouse. — Frédéric Scheiber/20MINUTES

Au cours de l’été, lors de contrôles réalisés près de la frontière franco-espagnole, les autorités ont interpellé un nombre croissant de passeurs en provenance de la province de Leida. Face à cette recrudescence, les membres de la police aux frontières de Toulouse ont décidé d’intensifier les contrôles.

Cela a débouché le mois dernier sur l’arrestation de huit passeurs de nationalité algérienne, titulaires de titres de séjour espagnols. Ces derniers passaient la frontière en voiture, avec des passagers migrants tout juste débarqués sur les côtes espagnoles. A chacun d’eux, ils demandaient de 200 à 500 euros pour les emmener jusqu’à la gare de Matabiau à Toulouse. Une trentaine d’entre eux ont été reconduits à la frontière.

Les huit passeurs interpellés ont été eux placés en garde à vue par la police aux frontières et leurs voitures ont été saisies. Déférés devant le parquet de Saint-Gaudens, ils ont été jugés ces derniers jours en comparution immédiate. Ils ont écopé de peines allant de quatre mois à un an de prison, assorties de deux à trois ans d’interdiction de territoires.