Loiret : La liquidation d’Office Dépôt est un « énorme gâchis », dénoncent les salariés

EMPLOI Les quelques 150 salariés du plus gros site logistique de l'entreprise, installé à Meung-sur-Loire, ont déjà été licenciés fin juillet

20 Minutes avec agence
— 
Franck LODI

Le tribunal de Lille a entériné la liquidation judiciaire de l’enseigne Office Dépôt mardi dernier. La société va être partiellement reprise par la coopérative Alkor.

Son plus gros centre logistique, installé à Meung-sur-Loire (Loiret), est désormais fermé, le temps que le liquidateur vende les stocks. Il employait 120 salariés permanents et une trentaine d’intérimaires, rapporte Le Parisien.

Seuls 50 magasins maintenus sur le territoire

La grande majorité ont déjà été licenciés fin juillet. « C’est un gâchis énorme. C’est une entreprise qui a plus de 50 ans d’histoire et qui se retrouve rayée de la carte en quinze minutes », déplore Sébastien Fournier, délégué Unsa et chef d’équipe sur la plateforme de chauffeurs située à Ormes. Au total, seuls 50 magasins seront maintenus sur le territoire et 463 emplois sur 1.500.

« Notre actionnaire, le fonds allemand Aurelius, a saboté la trésorerie de la société au point de la mettre en danger. La crise du Covid a bon dos », assure Sébastien Fournier. Le chef d’équipe reste néanmoins positif au sujet des travailleurs licenciés. Ils « ne devraient pas avoir de mal à retrouver du travail, tant la demande est forte dans la logistique et les transports », d’après lui.