Bouches-du-Rhône : « Une discothèque à ciel ouvert », des riverains du Rocher Mistral attaquent le parc à thème en justice

JUSTICE Des habitants de la Barben ont assigné ce mardi en justice le Puy du Fou provençal, ouvert cet été et devenu selon leur avocat une « discothèque à ciel ouvert »

20 Minutes avec AFP
— 
Inauguration du Rocher Mistral
Inauguration du Rocher Mistral — Alexandre Vella / 20 Minutes

A en croire leur avocat, l’endroit, autrefois « bucolique », s’est transformé en « cauchemar ». Ce mardi, des habitants de la Barben, dans les Bouches-du-Rhône, ont assigné en justice le parc ​ à thème Rocher Mistral, sorte de « Puy du Fou provençal » ouvert depuis le 1er juillet.

Fustigeant des nuisances sonores et la circulation « massive » de véhicules, les voisins du château Rocher Mistral vivent dans une « discothèque à ciel ouvert », a dénoncé mardi l’avocat des requérants, Me Jean-Marc Descoubès.

Décision le 12 octobre

Deux familles, l’une propriétaire de sept maisons qu’elle a mises en location et une autre habitant La Barben, petit village de quelque 800 habitants situé près de Salon-de-Provence, ont attaqué la SAS Rocher Mistral en référé devant le tribunal judiciaire d’Aix-en-Provence.

Elles lui demandent de suspendre les activités musicales du parc, de même que l’utilisation du parking attenant et enfin l’exploitation du jardin potager en attendant que les études d’impact requises soient fournies et les travaux de mise en conformité exécutés.

Dans leur assignation, les requérants reprochent à l’entrepreneur Vianney d’Alençon, qui avait racheté le château de la Barben le 30 décembre 2019, d’avoir effectué des travaux d’aménagement pendant un an sans autorisation. Le tribunal rendra sa décision dans cette procédure dite « d’urgence » le 12 octobre.