Brest : Un entrepreneur du BTP condamné pour abus de biens, escroquerie et banqueroute

PRISON L'homme devra également rembourser le montant total de ses dettes, soit 634.639 euros, et a l'interdiction définitive de gestion d'entreprise

20 Minutes avec agence
— 
Illustration d'un avocat.
Illustration d'un avocat. — Jean-Marc Quinet/ISOPIX/SIPA

Un entrepreneur du BTP de Gouesnou ( Finistère) a été condamné pour abus de biens, escroquerie et banqueroute par le tribunal de Brest, ce jeudi. Le quinquagénaire a écopé de neuf mois de prison ferme, rapporte Ouest-France.

Créée en 2005, sa société a subi une liquidation judiciaire. Une cessation de paiements a été prononcée en 2015.

« J’étais dépassé, c’était un engrenage »

À ce moment-là, le prévenu dispose d’un contrat avec une société de financement. Le but : démarcher les créanciers afin d’encaisser les paiements de factures différentes. Les règlements sont crédités après l’envoi de bordereaux. Mais les sommes correspondent en réalité à des chantiers non démarrés ou des travaux non réceptionnés. « Ce n’est pas moi, c’est mon chargé d’affaires », s’est justifié l’entrepreneur.

« Vous accusez votre collaborateur qui a l’avantage d’être décédé, ce qui vous évitera une confrontation », a rétorqué le juge. D’autres irrégularités ont également été évoquées, notamment un virement effectué sur les comptes bancaires familiaux juste avant la cessation de paiements. « J’étais dépassé, c’était un engrenage », a reconnu le prévenu. Il devra rembourser le montant de ses dettes à la société de crédit, soit 634.639 euros, et a l’interdiction définitive de gestion d’entreprise.