Rennes : Une mère condamnée pour avoir tenté d’empoisonner ses filles avec des somnifères

JUSTICE La mère de famille a été condamnée à un an de prison, une peine assortie d’un suivi socio-judiciaire pendant quatre ans

J.G.
— 
Illustration d'une salle d'audience du tribunal correctionnel de Rennes.
Illustration d'une salle d'audience du tribunal correctionnel de Rennes. — Camille Allain / 20 Minutes

Une mère de famille était jugée mercredi devant le tribunal correctionnel de Rennes pour administration de substances nuisibles et violences sur mineurs, rapporte Ouest-France. Le 23 juillet, les gendarmes étaient intervenus dans une commune rurale proche de Rennes pour interpeller « une femme hystérique qui criait des propos suicidaires », précise le quotidien. Sur place, l’une des filles leur avait confié que leur mère avait écrasé des cachets dans un soda.

Si la plus jeune avait bu la boisson, l’aîné avait en revanche refusé et avait réussi à s’échapper de la maison avec sa petite sœur. Les analyses avaient révélé la présence de psychotropes et de somnifères dans le sang de cette dernière. Souffrant d’alcoolisme depuis vingt ans, la mère de famille a expliqué à la barre qu’elle avait replongé en 2019 après le décès d’une de ses filles par empoisonnement. Elle a été condamnée par le tribunal à un an de prison, une peine assortie de quatre ans de suivi socio-judiciaire avec obligation de soins.