Saint-Brieuc : Quatre mois de prison avec sursis pour des violences sur un aide-soignant

VIOLENCES HOSPITALIERES Insatisfait de son plateau-repas, le Breton avait insulté un membre du personnel et lui avait donné un coup de poing en novembre 2020

20 Minutes avec agence
— 
NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Un jeune homme de 19 ans a été jugé ce mercredi pour avoir frappé un aide-soignant de l’hôpital Yves-Le-Foll de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) le 14 novembre 2020. Le procès s’est déroulé en l’absence du mis en cause, toujours soigné dans l’établissement. Le patient violent a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et au versement de 500 euros de dommages et intérêts à la victime, rapporte Ouest-France.

Des insultes en plus du coup de poing

Cette dernière s’était vue prescrire cinq jours d’interruption temporaire de travail (ITT) après avoir reçu le coup de poing asséné par le Breton. Des points de suture avaient dû lui être posés sur la lèvre. Le patient avait insulté l’aide-soignant de l’hôpital avant de le frapper. Il entendait ainsi exprimer la colère que lui inspirait la qualité de son plateau-repas, qu’il a commencé par jeter au sol.

Cinq mois de prison avec sursis avaient été requis par la procureure à l’encontre du jeune homme. L’avocate du mis en cause a de son côté qualifié de dérapage les violences de son client, dont elle par ailleurs évoqué le chemin de vie tumultueux et difficile.