Pau : Une femme condamnée pour un vaste trafic de chiots et chatons

ESCROQUERIE La trentenaire volait des animaux à des personnes vulnérables ou les achetait à bas prix pour les revendre

20 Minutes avec agence
— 
Lezlie Sterling/AP/SIPA

Une femme de 34 ans a été condamnée par le tribunal correctionnel de Pau (Pyrénées-Atlantiques) lundi pour, entre autres, « escroquerie, vol, fraude aux prestations sociales et chèques sans provision ».

La trentenaire avait organisé un trafic de chiots et de chatons il y a une dizaine d’années, rapporte Sud-Ouest. Les animaux étaient volés auprès de personnes vulnérables ou achetés à bas prix avant d’être revendus sur Internet.

80.000 euros de gains

Plusieurs bêtes sont tombées malades ou décédées alors qu’elles étaient présentées comme sevrés et vaccinées. Certains chiens auraient également été présentés sous la mauvaise race. Pour attester de la bonne santé des animaux, la trentenaire utilisait un tampon volé dans un cabinet vétérinaire pour falsifier des documents. Cette activité lui aurait rapporté au total 80.000 euros.

Déjà condamnée par le passé pour escroquerie, la prévenue, absente lors de l’audience, a écopé cette fois d’un an de prison, dont six mois ferme. Son ex-compagnon, également poursuivi, a été condamné à six mois de prison, dont trois de sursis probatoire.