Aix-en-Provence : L'application Yuka condamnée pour « dénigrement » des charcuteries industrielles fabriquées à Peyrolles

VOILA DU BOUDIN Le tribunal de commerce d’Aix-en-Provence a condamné l’application Yuka pour « dénigrement » des charcuteries du fabricant ABC Industries

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration de charcuterie.
Illustration de charcuterie. — Daniel ROLAND / AFP

L’application Yuka a été condamnée ce lundi par le tribunal de commerced’Aix-en-Provence​, dans les Bouches-du-Rhône, pour « des actes de dénigrement » envers les charcuteries ​du fabricant ABC Industries situé à Peyrolles-en-Provence.

Fin mai, le tribunal de commerce de Paris avait rendu une décision similaire au profit de la Fédération des industriels charcutiers traiteurs (FICT), dont fait partie ABC Industrie. Basée à Peyrolles-en-Provence (Bouches-du-Rhône), l’entreprise, dont une gamme de jambons cuits jouit d’un mauvais classement par Yuka compte tenu notamment de leur teneur en nitrites, accusait l’application de lui avoir « occasionné d’importants préjudices financiers et moraux, outre une atteinte grave à sa réputation », selon le jugement que l’AFP a pu consulter.

Yuka fait appel

ABC Industrie reprochait notamment à Yuka de diffuser des informations fausses sur les dangers des nitrites pour la santé des consommateurs. « Cette société vend essentiellement des produits à la coupe, ce sont des produits qu’on ne note pas dans Yuka », a réagi Julie Chapon, la cofondatrice de Yuka, qui a décidé de faire appel.

« Nous avons été condamnés pour préjudice moral et "réputationnel" » mais « le système de notation de Yuka n’a pas été remis en question », ce qui « était leur principale demande », a-t-elle ajouté. Dans sa décision, le tribunal de commerce d’Aix-en-Provence condamne Yuka à verser à ABC Industrie 25.000 euros de dommages et intérêts, contre 714.000 demandés par l’entreprise.