Loiret : Un médecin jugé pour avoir injecté une dose mortelle de morphine à un patient

PROCES Le médecin a pris la fuite quelques jours après les faits en 2016 et son procès a eu lieu en son absence

20 Minutes avec agence
— 
SYSPEO/SIPA

Un médecin remplaçant était jugé le 8 septembre dernier par le tribunal correctionnel de Montargis ( Loiret), pour la mort d'un patient. L'homme de 47 ans était décédé après avoir reçu une surdose de morphine, en juin 2016, rapporte La République du Centre. Ce père de famille s'était rendu au cabinet du praticien pour des douleurs persistantes à la poitrine. Le docteur avait alors décidé de lui injecter de la morphine, à deux reprises, et à cinq minutes d'intervalle.

Lors de la première piqûre, le patient avait reçu six fois la dose normale, puis vingt-six fois au cours de la deuxième injection. Le corps du quadragénaire avait ensuite été découvert sans vie dans un véhicule. 

Le prévenu en fuite

Le médecin remplaçant, entendu par les gendarmes puis par un juge d'instruction les jours suivants, avait justifié ses actes par une formation différente en France et en Belgique, son pays d'origine. Il avait ensuite pris la fuite et n'a jamais été retrouvé depuis. Selon nos confrères, il pourrait se trouver aux Philippines.

Le tribunal a requis deux ans de prison ferme à l'encontre du professionnel de santé. L'avocat des deux enfants de la victime a également réclamé 15.000 euros de dommages et intérêts pour chacun de ses clients. Le verdict sera rendu le 27 septembre prochain.