Nice : Un homme accusé d'un salut nazi lors du match OGC Nice-OM en détention provisoire

PROCES Il a obtenu un délai pour préparer sa défense et son procès a été renvoyé

F.Bi. avec AFP
— 
Nice-OM a été interrompu à la 76e minute après l'envahissement du terrain.
Nice-OM a été interrompu à la 76e minute après l'envahissement du terrain. — Valery HACHE / AFP

Il est poursuivi pour « apologie de crime contre l’humanité » et « provocation à la haine à l’occasion d’une manifestation sportive ». Un homme accusé d’avoir fait un salut nazi lors du match houleux entre l'OGC Nice et l’Olympique de Marseille a été placé en détention provisoire ce vendredi en attendant son procès.

« Ce ne sont pas mes idées. C’est un geste de provocation. Et je serai puni de la manière qu’il le faudra », a expliqué le prévenu, selon des propos rapportés par Nice-Matin.

Interpellé jeudi, ce commercial de 31 ans a fait l’objet d’une comparution immédiate ce vendredi. Mais il a obtenu un délai pour préparer sa défense et son procès a été renvoyé au 13 octobre, a indiqué le procureur de la République de Nice.

Deux autres procès à venir

L’association SOS Racisme qui avait porté plainte deux jours après les faits s’est dite « satisfaite de la réactivité de la justice et du placement en détention provisoire » de cet homme. La Licra, le Crif, la Ligue de football professionnel, l’OGC Nice et Sportitude se sont également constitués parties civiles.

La rencontre Nice-OM du 22 août, interrompue après l’envahissement du terrain par des supporteurs, avait été marquée par de nombreux incidents et une enquête a été ouverte.

Un supporteur niçois, auteur d’un coup de pied en direction du meneur de jeu de l’OM, Dimitri Payet, sera jugé le 22 septembre. En attendant, il a été placé sous contrôle judiciaire. Cinq autres personnes seront également jugées pour avoir troublé le match.