Tourcoing : Une policière jugée pour avoir tiré au pistolet à impulsion électrique sur son collègue

ELECTRICITE DANS L'AIR Trois policiers de Roubaix seront jugés en correctionnelle, notamment pour des faits de violences volontaires et délit de fuite après un accident de la circulation

Mikaël Libert
— 
Un pistolet à impulsion électrique Taser (illustration).
Un pistolet à impulsion électrique Taser (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Ambiance électrique. Trois policiers affectés au commissariat de Roubaix, dans le Nord, sont accusés d’avoir provoqué un accident de la circulation à Tourcoing, dans la nuit de vendredi à samedi. Tout est parti d’un coup de Taser malencontreux a-t-on appris auprès du parquet de Lille, confirmant une information de France Bleu Nord.

Samedi dernier, vers 0h30, plusieurs policiers de Roubaix revenaient d’une petite fête organisée au commissariat de Tourcoing. Ils se trouvaient à six dans une voiture de police normalement conçue pour ne recevoir que cinq passagers.

les policiers ont pris la fuite après l’accident

Alors que le véhicule roulait, une policière « a déclenché son taser » dans la direction de son collègue qui conduisait, explique le parquet de Lille. Sous l’effet de la décharge électrique de l’arme, le conducteur a perdu le contrôle du véhicule et a percuté une voiture en stationnement. Plus de peur que de mal pour les passagers de la voiture de police qui n’ont pas été blessés. En revanche, ils ont quitté les lieux de l’accident sans établir le moindre constat.

Mais l’affaire n’est pas restée sans suite. Les six agents ont été entendus, « trois sous le régime de la garde à vue », précise le parquet. Trois d’entre eux font l’objet de poursuites judiciaires. La responsable présumée du coup de Taser pour « violences volontaires avec arme sans ITT et mise en danger de la vie d’autrui », le conducteur et un autre policier pour « délit de fuite et complicité de délit de fuite ». Ils comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Lille en février 2022.