Doubs : Un ado interpellé à la suite de la coupure d’électricité dans un centre de vaccination

VACCINATION Un jeune homme de 17 ans a été interpellé et placé en garde à vue dans l’enquête sur une coupure électrique qui a visé un centre de vaccination dans le Doubs dimanche dernier

G.V. avec AFP

— 

Un véhicule de la police nationale (illustration).
Un véhicule de la police nationale (illustration). — Clément Follain / 20 Minutes

Les faits se sont produits dimanche au centre de vaccination d’Audincourt ( Doubs) et la mairie avait porté plainte dès le lendemain. Une coupure des disjoncteurs d’alimentation électrique avait touché son centre de vaccination. L’enquête a rondement été menée et mercredi, « la police municipale d’Audincourt a mis à disposition de la police nationale un suspect, un jeune homme de 17 ans, qui est actuellement en garde à vue », a finalement déclaré le maire d’Audincourt Martial Bourquin.

Le jeune suspect « n’était pas connu des services de la police municipale. Il a été identifié sur la base des images de vidéosurveillance », a précisé l’élu. Sollicité par l’AFP, le parquet de Montbéliard, qui a ouvert lundi une enquête préliminaire, n’a pas souhaité s’exprimer. L’adolescent est suspecté d’avoir volontairement coupé les disjoncteurs d’alimentation électrique du centre de vaccination contre le Covid-19 et du groupe électrogène de secours.

Une coupure électrique qui a duré moins d’une heure et demie, mais qui avait « mis en péril les 5.383 doses de vaccins » stockées dans le bâtiment, et qui ont été envoyées vers un hôpital pour analyse, selon Martial Bouquin. Un nombre de vaccins supérieur à ce qu’avait indiqué dans un premier temps la mairie (3.500 doses étaient potentiellement affectées).