Cholet : L'élection municipale est annulée, il va falloir revoter

ELECTIONS Le Conseil d’Etat a décidé d’annuler l’élection municipale en raison d’irrégularités lors du deuxième tour

Julie Urbach

— 

Des électeurs à l'isoloir (illustration).
Des électeurs à l'isoloir (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

La décision vient de tomber, un an après le deuxième tour. A Cholet (Maine-et-Loire), où Gilles Bourdouleix (DVD) avait été réélu maire de la ville, les électeurs vont devoir de nouveau se déplacer aux urnes. Mardi, le Conseil d’Etat a en effet décidé d’annuler l’élection municipale en raison d’irrégularités survenues avant le deuxième tour.

Un recours avait été déposé par l’un des candidats (éliminé dès le premier tour avec 8,4 %), Philippe Renaudet, après que deux de ses colistiers avaient rejoint la liste divers gauche d’Anne Hardy sans son accord, ce qui est contraire à l’article L.264 du code électoral. Le centriste, qui avait exclu toute fusion de liste, avait été débouté par le tribunal administratif mais a donc finalement obtenu gain de cause auprès du Conseil d’Etat.

Anne Hardy inéligible pendant un an

Pour avoir conduit une liste « irrégulièrement constituée », la cheffe de file de l’opposition Anne Hardy « a été déclarée inéligible à toutes les élections pour une durée d’un an », peut-on également lire dans la décision du Conseil d’Etat. Elle ne pourra donc pas participer au nouveau scrutin, qui doit être organisé dans les trois mois. En attendant, la ville sera régie par une délégation spéciale nommée par le préfet, précise Ouest-France.