Affaire Steve Maia Caniço : Le commissaire en charge des opérations mis en examen pour homicide involontaire

ENQUETE Le commissaire divisionnaire Grégoire Chassaing « conteste les motifs » de sa mise en examen, indique son avocat ce mardi

J.U. avec AFP
— 
A gathering called in memory of Steve Maia Caniço whose body was found in the River Loire a month after he went missing during a police raid on a music festival
A gathering called in memory of Steve Maia Caniço whose body was found in the River Loire a month after he went missing during a police raid on a music festival — MARIN DRIGUEZ/SIPA
  • Le commissaire en charge des opérations le soir du 21 juin 2019 à Nantes a été mis en examen
  • Un «soulagement» pour la famille du jeune Steve, mort noyé en Loire cette nuit-là.

Le commissaire divisionnaire Grégoire Chassaing, chargé du dispositif policier au moment de la chute dans la Loire de Steve Maia Caniço à  Nantes en juin 2019, a été mis en examen pour homicide involontaire, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Rennes. « Il conteste les motifs et les termes de sa mise en examen mais il ne souhaite faire aucun commentaire sur une instruction en cours », a déclaré son avocat Me Louis Cailliez.

Un autre commissaire, Thierry Palermo, directeur départemental de la sécurité publique au moment des faits, a lui été placé sous le statut de témoin assisté à l’issue de son audition lundi par le juge d’instruction en charge de l’affaire, selon le procureur de Rennes Philippe Astruc.

«C'est un grand soulagement pour la famille et un sentiment de justice dont ils avaient grand besoin depuis deux ans», a réagi l'avocate de la famille, Me Cécile de Oliveira. Les deux ans écoulés depuis la mort de Steve, «c'était le temps de réaliser des expertises extrêmement techniques et complexes», a rappelé l'avocate. Mais, «pour eux qui ont perdu un enfant, ce temps était long». «On est heureux que la justice fasse son chemin même si le temps est long», a abondé Samuel Raymond, coordinateur de Freeform, structure nationale qui accompagne l'organisation de rassemblements festifs.

Plusieurs convocations

Deux ans après la chute mortelle de Steve dans la Loire à Nantes, plusieurs personnes ont été convoquées par le juge d’instruction. La maire de Nantes Johanna Rolland, l’adjoint en charge de la sécurité au moment des faits, et les anciens préfet Claude d’Harcourt et sous-préfet soivent être entendus d’ici à la fin septembre.

Au mois de juin, un élément important avait fait rebondir l’enquête. Les investigations ont finalement permis de « déterminer l’horaire et le lieu très précis de la chute de la victime dans la Loire ». Le procureur avait annoncé que le jeune Steve Maia Caniço était tombé dans la Loire à 4 heures et 33 minutes, « soit dans le temps de l’intervention de la police nationale » dans la nuit du 21 au 22 juin 2019.

Trois informations judiciaires « contre X » sont instruites à Rennes.