Tarn-et-Garonne : Un agent municipal condamné pour avoir travaillé pendant un congé maladie

FRAUDE Le « malade », employé d’une mairie près de Montauban, poursuivait une deuxième carrière de garagiste

H.M.
— 
Le garagiste clandestin était aussi payé comme employé municipal. Illustration.
Le garagiste clandestin était aussi payé comme employé municipal. Illustration. — Michel Gile - Sipa

Le malade imaginaire va devoir rembourser un an de salaire, soit près de 35.000 euros, à son employeur, la mairie de Septfonds, dans le Tarn-et-Garonne. La Dépêche du Midi relate la condamnation​, mercredi, par le tribunal correctionnel de Montauban de cet agent municipal qui a officiellement passé l’année 2020 en congés maladie. Mais visiblement sa hernie discale ne l’a pas empêché de mener chez lui, et clandestinement, une activité plutôt intensive de garagiste : 85 épaves de véhicules ont été retrouvées sur son terrain et 46 annonces passées sur LeBonCoin pour vendre des voitures ou des pièces détachées ont été exhumées.

Malgré ses dénégations, le prévenu a aussi été condamné à quatre mois de prison avec sursis, 3.000 euros d’amende et à payer ses cotisations Urssaf pour son activité parallèle.