Euro 2021 : Le parquet de Paris ouvre une enquête après la publication de tweets racistes visant les Bleus

INFO « 20 MINUTES » Des messages à caractère raciste ont été publiés sur Twitter après la défaite de l’équipe de France contre la Suisse, le 28 juin dernier

Hélène Sergent
— 
L'attaquant de l'équipe de France, Kylian Mbappe, a été la cible de nombreuses injures racistes sur les réseaux sociaux après la défaite contre la Suisse à l'Euro de football.
L'attaquant de l'équipe de France, Kylian Mbappe, a été la cible de nombreuses injures racistes sur les réseaux sociaux après la défaite contre la Suisse à l'Euro de football. — Just Pictures/Sipa USA/SIPA
  • Le parquet de Paris a ouvert une enquête le 30 juin pour « injure publique à caractère raciste » après la publication sur Twitter de messages injurieux visant certains joueurs de l’équipe de France le soir de leur défaite contre la Suisse, apprend 20 Minutes.
  • L’association SOS Racisme avait annoncé dans un communiqué le dépôt d’un signalement auprès du procureur de la République.
  • Les investigations ont été confiées à l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC).

L’amertume et la déception ont laissé place à la haine. Lundi 28 juin, à l’issue de la défaite des Bleus contre la Suisse, le réseau social Twitter a été envahi par des messages racistes et injurieux. Qualifié de « sale nègre » dans plusieurs tweets, l’attaquant  Kylian Mbappé, à l’origine d’un tir au but fatidique, a été particulièrement visé.

Signalés à la plateforme Pharos, le service de la direction centrale de la police judiciaire qui traque les contenus illicites sur Internet, ces messages ont conduit le parquet de Paris à ouvrir une enquête dès le 30 juin pour « injure publique à caractère raciste », a appris 20 Minutes ce mardi. Selon nos informations, 12 signalements de «contenus discriminatoires» ont été transmis à Pharos à l'issue du match. Certains comptes à l’origine de ces insultes ont depuis été suspendus par Twitter. Les investigations ont été confiées à l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC).

Un signalement transmis par SOS Racisme

Dans un communiqué diffusé la semaine passée, SOS Racisme indiquait avoir signalé ces faits au procureur de la République. « Nous demandons à la justice de mener toutes les diligences afin de retrouver les auteurs de ces tweets et de prendre les mesures nécessaires afin qu’une telle parole soit punie », expliquait l’association. Pour son président, Dominique Sopo, « la nature des insultes, notamment celles envers Killian M’Bappé, montre par ailleurs à quel point l’infériorisation des noirs, sans cesse renvoyés chez les racistes à une condition d’esclave, s’appuie sur des représentations bien ancrées auxquelles il est plus que jamais nécessaire de s’attaquer ».

Le même jour, le député martiniquais Serge Letchimy adressait un courrier au ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, condamnant « des propos injurieux, racistes à l’encontre du joueur de football Kylian Mbappé ». Mobilisé sur ce sujet, le Conseil représentatif des associations noires (Cran) a également exprimé son soutien au joueur de l’équipe de France et fait part de son intention de déposer plainte.