Strasbourg : Interpellation d'un homme de 24 ans suspecté d’avoir braqué plusieurs commerces en plein centre-ville

FIN DE SERIE L'individu suspecté d'être l'auteur de trois braquages à main armée dans le centre de Strasbourg ces derniers jours a été interpellé. Il comparaît aujourd'hui devant la justice

Gilles Varela
— 
Une voiture de police. (Illustration)
Une voiture de police. (Illustration) — Frederic Scheiber/20 Minutes

L’individu suspecté d’être l’auteur de trois braquages à main armé de commerces strasbourgeois ces derniers jours a été interpellé en flagrant délit, indique la police du Bas-Rhin. Deux boulangeries avaient été simultanément braquées lundi 28 juin en fin d’après-midi (avenue François Mitterrand et faubourg de Saverne à Strasbourg) par un homme armé d’une bombe lacrymogène (de type extincteur).

Dans les deux cas, le jeune homme, âgé de 24 ans, présentait d’abord une canette de soda qu’il réglait en espèces. Il profitait alors de l’ouverture du tiroir-caisse pour asperger l’employée de gaz lacrymogène. Puis il passait derrière le comptoir avant de s’emparer du contenu. Bien que « malmenées », aucune des employées n’a été blessée, précise la police.

Un mode opératoire identique

Le lendemain, peu avant 14 heures, c’est au tour du magasin « Norma » dans la Grand-Rue de faire les frais de sa visite. Là encore, l’auteur des faits s’emparait du contenu du tiroir-caisse selon le même mode opératoire. Un mode opératoire identique qui a permis aux enquêteurs de la sûreté départementale du Bas-Rhin et du Service régional de police technique et scientifique de faire le lien entre toutes ces affaires.

La vidéo surveillance a permis de le localiser près de la gare, au moment où il entrait dans un fast-food de la rue Maire Kuss. Rapidement sur les lieux, un équipage de la Brigade anticriminalité (BAC) a identifié le jeune homme. Ce dernier a pris la fuite laissant échapper de sa poche plusieurs billets de banque. Interpellé, il avait sur lui une bombe de gaz lacrymogène du même type que celle qui aurait servi au braquage et de plusieurs autres billets de banque. Il devrait comparaître ce jeudi devant la justice. Il risque une peine de cinq ans d’emprisonnement.