Hérault : Un sexagénaire condamné pour avoir menacé de mort des élus du village

MENACES L’homme n’avait jamais été condamné jusqu’à présent

N.B.
— 
Un élu (illustration)
Un élu (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Un homme de 65 ans a été condamné à trois mois de prison​ avec sursis, et à une amende de 300 euros, dans le cadre d’une reconnaissance préalable de culpabilité, pour avoir menacé de mort des élus d’un village de 1.600 habitants, Tourbes (Hérault), rapporte Raphaël Balland, le procureur de Béziers. Le sexagénaire, qui n’avait jamais été condamné jusqu’à présent, devra aussi verser 100 euros à deux des victimes.

Le 23 juin, l’homme, compagnon d’une adjointe, avait interrompu une réunion du maire. « Visiblement très énervé », relate le procureur, l’homme avait insulté une autre adjointe, et crié « qu’il allait tuer deux des autres adjoints présents auxquels il reprochait de harceler sa compagne ».

Il avait estimé que sa compagne était en danger

« Cette dernière lui avait adressé des SMS depuis la réunion affirmant que deux adjoints lui parlaient mal, voire l’insultaient. En colère, il avait alors décidé de se rendre sur les lieux, attrapant l’un des adjoints par le tee-shirt tout en proférant ses menaces de mort. Le maire parvenait à le maîtriser physiquement pendant que les adjoints se réfugiaient dans un bureau annexe », poursuit le magistrat.

Des gendarmes étaient intervenus sur place, mais l’homme avait quitté les lieux. Il a été placé en garde à vue le 25 juin et avait reconnu s’être emporté, « affirmant qu’il avait estimé que sa compagne était en danger » et regrettant son comportement. Au cours d’une perquisition à son domicile, deux vieux fusils à air comprimé avaient été saisis, puis détruits.