Coronavirus dans l’Hérault : Deux personnes soupçonnées d’avoir organisé une fête clandestine

EPIDEMIE Les suspects sont accusés de vente de boissons alcoolisées, travail dissimulé et mise en danger de la vie d’autrui

N.B.

— 

Une gendarmerie. (Illustration)
Une gendarmerie. (Illustration) — E. Frisullo / 20 Minutes

Deux personnes, soupçonnées d’être les organisatrices d’une « fête clandestine », dans l’Hérault, seront jugées le 1er septembre prochain, devant le tribunal correctionnel de Montpellier, indiquent les services de la gendarmerie.

Vendredi, les gendarmes ont mis fin à la soirée, au Crès, près de Montpellier, avec « plus de 150 personnes » attendues. Sur place, environ 75 personnes ont été verbalisées pour non-respect des mesures sanitaires, en raison de l’épidémie.

Les suspects sont accusés de vente de boissons alcoolisées, travail dissimulé et mise en danger de la vie d’autrui. Selon les gendarmes, plus de 1.500 euros ont été saisis.