Affaire Boulin : La famille assigne l'Etat pour « faute lourde »

JUSTICE Le 30 octobre 1979, le ministre gaulliste Robert Boulin, 59 ans, était retrouvé mort dans un étang

F.F. avec AFP
— 
Robert Boulin retrouvé mort le 30 octobre 1979 dans l'étang Rompu de la forêt de Rambouillet.
Robert Boulin retrouvé mort le 30 octobre 1979 dans l'étang Rompu de la forêt de Rambouillet. — Michel Clément / AFP

Un long combat. La fille de Robert Boulin, ministre retrouvé mort dans un étang de la forêt de Rambouillet en 1979, a assigné l’Etat pour « faute lourde » devant le tribunal judiciaire de Paris, dénonçant le manque d’avancées dans l’instruction, a-t-on appris ce jeudi auprès de son avocate Marie Dosé.

« Je ne désespère pas de la justice car je suis résolument démocrate mais cela fait quarante-deux ans que j’attends que la justice se fasse, je suis très patiente mais cela abîme notre démocratie de ne pas tout faire pour connaître la vérité sur la mort de mon père », a également déclaré Fabienne Boulin-Burgeat. Elle accuse les deux magistrats instructeurs de Versailles (Yvelines) de ne « pas travailler » pour faire avancer l’enquête.

Des constatations initiales insuffisantes pour conclure à un suicide

Un nouveau collège d’experts mandaté pour déterminer les causes de la mort de Robert Boulin avaient jugé en 2020 les constatations initiales insuffisantes pour conclure « de manière formelle » à une mort par noyade de l’ex-ministre retrouvé dans un étang de la forêt de Rambouillet en 1979. Ces conclusions, révélées par Le Parisien-Aujourd’hui en France, constituaient « un tournant majeur dans le combat pour la recherche de la vérité », avaient estimé Fabienne Boulin et son avocate Marie Dosé dans un communiqué transmis à l’AFP.

Le 30 octobre 1979, le ministre gaulliste Robert Boulin, 59 ans, était retrouvé mort dans un étang. Ce mystère datant du septennat de VGE n’est toujours pas élucidé. Lorsqu’il avait été retrouvé dans un étang de la forêt de Rambouillet (Yvelines), dans environ 50 cm d’eau, Robert Boulin (RPR) était ministre du Travail du gouvernement de Raymond Barre. Il avait auparavant occupé plusieurs portefeuilles sous les présidences de Charles de Gaulle et Georges Pompidou, et pendant le septennat en cours de Valéry Giscard d’Estaing.

Les enquêteurs concluent à un suicide par noyade après ingestion de barbituriques. Le ministre venait en effet d’être mis en cause concernant les conditions d’acquisition d’un terrain à Ramatuelle (Var).

Retour sur la mort de Robert Boulin