Dunkerque : Il écope de deux mois de prison ferme pour trois gifles à son compagnon

VIOLENCES Un quinquagénaire a été placé en détention après avoir violenté son compagnon

Mikaël Libert

— 

Le sort de ces jeunes est entre les mains de la justice (illustration).
Le sort de ces jeunes est entre les mains de la justice (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Samedi soir, à Dunkerque, dans le Nord, les policiers ont été requis pour des violences conjugales au sein d’un couple de personnes homosexuelles. Le plus jeune des deux hommes, âgé de 25 ans, a contacté les forces de l’ordre après que son compagnon, âgé lui de 56 ans, lui a administré trois claques.

Lorsque les policiers sont arrivés au domicile du couple, ils ont interpellé le mis en cause et l’ont placé en garde à vue. A l’issue, il a été déféré au parquet en vue d’être jugé en comparution immédiate.

Une révocation de sursis qui le mène en prison

L’audience a eu lieu, mardi, devant le tribunal correctionnel de Dunkerque. Le quinquagénaire a été reconnu coupable et a été condamné à une peine de quatre mois de prison selon la police. Sauf qu’il était encore sous le coup d’une peine de deux mois de prison avec sursis pour des faits qui n’ont pas été précisés.

Le tribunal a donc révoqué ce sursis et l’homme a été écroué dans la foulée à la maison d’arrêt de Dunkerque.