Metz : Condamné pour avoir (encore) frappé sa compagne, cette fois enceinte

VIOLENCE Le prévenu avait déjà été condamné pour des faits similaires en 2019

T.G.

— 

La façade du tribunal de grande instance de Metz (Moselle). (Archives)
La façade du tribunal de grande instance de Metz (Moselle). (Archives) — FACELLY/SIPA

Tout est parti d’un coup de téléphone d’une voisine à la police, samedi dernier à Metz, en Moselle. Elle avertit alors qu’une dispute conjugale tourne mal. Ce n’est pas une fausse alerte : sur place, les forces de l’ordre découvrent une jeune femme enceinte avec le visage tuméfié, rapporte Le Républicain Lorrain.

Son compagnon, après une brève résistance, est embarqué après deux coups de taser. Il comparaissait lundi devant le tribunal correctionnel, lui qui était déjà connu de la justice. En 2019, cet homme de 23 ans avait déjà condamné pour des violences sur ascendant. Puis en mars dernier, sa concubine avait déjà déposé plainte contre lui.

Le prévenu a finalement été condamné à dix-huit mois de prison, dont 6 avec sursis.