Mayenne : Un hôpital condamné 40 ans après qu'une compresse a été oubliée dans le corps d'un patient

OPERATION Le centre hospitalier de Nord-Mayenne a été condamné à verser environ 8.000 euros à son ancien patient

J.U.

— 

Chirurgiens, illustration.
Chirurgiens, illustration. — MARTIN BUREAU / AFP

L’opération remonte au mois d’octobre 1979. Plus de 40 ans plus tard, le centre hospitalier du Nord-Mayenne vient d’être condamné par le tribunal administratif de Nantes pour un « oubli d’un corps étranger lors d’une intervention chirurgicale », rapporte le journal  Ouest-France.

Le patient, alors âgé de 24 ans, avait subi une ablation de la rate après un accident de la route. Mais lors de l’opération, une compresse avait été oubliée dans son corps. Ce n’est qu’en 2013, après le passage d’un scanner « nécessité par des douleurs au diaphragme » que la faute médicale avait été mise en évidence.

Un tissu impossible à enlever

Le bout de tissu étant impossible à extraire aujourd’hui, l’homme avait demandé réparation pour les douleurs engendrées par ce que l’on appelle un « textilome ».

L’hôpital a été condamné ces derniers jours à verser environ 8.000 euros d’indemnisation à son ancien patient afin de couvrir le préjudice lié aux souffrances et des frais divers.