Affaire Duhamel: L'enquête pour viols sur mineur classée sans suite pour cause de « prescription »

ENQUETE Camille Kouchner avait accusé son beau-père d’avoir violé son frère jumeau lorsqu’il était adolescent dans son livre « La familia Grande », paru en janvier

F.F.

— 

Le politologue Olivier Duhamel.
Le politologue Olivier Duhamel. — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Pas de surprise. L’enquête sur les accusations d’inceste concernant le politologue Olivier Duhamel a été classée sans suite pour cause de « prescription », indique ce lundi le parquet de Paris. Camille Kouchner avait accusé son beau-père d’avoir violé son frère jumeau lorsqu'il était adolescent, dans les années 1980, dans son livre La familia Grande, paru en janvier.

Dans un communiqué, le parquet explique qu'« à la suite des révélations contenues dans le livre La familia grande mettant en cause M. Olivier DUHAMEL pour des faits d’abus sexuels, le parquet de Paris a diligenté, le 5 janvier 2021, une enquête préliminaire des chefs de viols sur mineur de quinze ans par personne ayant autorité, viols par personne ayant autorité, agressions sexuelles sur mineur de quinze ans par personne ayant autorité et agressions sexuelles par personne ayant autorité ».

Le parquet de Paris indique que « ce motif de classement est retenu lorsque les faits révélés ou dénoncés dans la procédure constituent une infraction qui aurait donné lieu à poursuites de la part du parquet si le délai fixé par la loi n’était pas dépassé ».