Vannes : Les patrons d’un bar de nuit condamnés pour avoir touché les seins et les fesses de leurs serveuses

AGRESSIONS SEXUELLES Une douzaine de femmes avaient décidé de dénoncer ces faits

C.A.

— 

Illustration de femmes dans un bar de nuit.
Illustration de femmes dans un bar de nuit. — E. Frisullo/20 Minutes

Aucune n’avait jamais porté plainte. Il aura fallu qu’une femme ose parler pour que plusieurs victimes se mobilisent. A Vannes (Morbihan), une douzaine de serveuses ayant travaillé dans l’un des bars de nuit les plus célèbres de la ville ont fini par porter plainte contre leurs employeurs pour de multiples agressions sexuelles. Vendredi, les deux patrons ont été condamnés à des peines de deux ans de prison avec sursis et de quatre mois avec sursis, rapporte Ouest-France.

Les faits qui leur sont reprochés sont graves. Pourtant, ces « gestes » semblaient banals dans cet établissement de nuit. Lors d’afters organisées après la fermeture, les deux hommes avaient l’habitude de « tripoter » leurs serveuses, souvent âgées d’une vingtaine d’années.

L’un d’eux était surnommé « Tonton Tripote »

Des caresses sur les fesses, les seins et des baisers exercés par ces hommes âgés de 39 et 45 ans. L’un d’entre eux était même surnommé « Tonton Tripote ». « J’étais mal à l’aise quand je suis arrivée. Le patron se frottait à toutes les filles », a expliqué une victime à l’audience, ajoute Ouest-France.

Les deux mis en cause seront inscrits au Fijais, le fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles et violentes.