Vendée : Une prof de biologie condamnée après la grave brûlure d'une lycéenne lors d'un TP

ETHANOL Il y a trois ans, une lycéenne avait été grièvement brûlée par un retour de flammes, lors d'un cours de biologie en Vendée

J.U.
— 
Le tribunal de La Roche-sur-Yon.
Le tribunal de La Roche-sur-Yon. — D.P. / 20 minutes

L’accident s’était produit lors d’une séance de TP dans un lycée de Chantonnay (Vendée). Trois ans après les faits, une enseignante de SVT a été condamnée à un an de prison avec sursis pour blessures involontaires, indique le journal Ouest-France ce mardi.

Le jour des faits, cette femme avait versé de l’éthanol sur une décoction de plantes posée sur un réchaud en présence d’élèves de seconde. Une jeune fille de 15 ans avait été grièvement brûlée par un retour de flamme. D’autres élèves avaient été plus légèrement blessés, tout comme l’enseignante.

L’organisme de gestion et le chef d’établissement relaxés

Selon Ouest-France, le tribunal de La Roche-sur-Yon lui avait reproché « une série de fautes d’imprudence caractérisées ». Elle n’avait pas équipé ses élèves ni de gants ni de lunettes et avait réalisé l'expérience alors même que la hotte d’aspiration était indisponible.

Egalement poursuivis, l’organisme de gestion du lycée ainsi que le chef d’établissement ont été relaxés.