Toulouse : Quatre militants d’extrême droite (dont un élu) seront jugés pour l’invasion du conseil régional d’Occitanie

ULTRADROITE Quatre militants d’extrême droite, dont un élu, sont renvoyés devant le tribunal pour leur intrusion violente, le 25 mars 2021, dans l’hôtel de région d’Occitanie, à Toulouse

H.M.
— 
La banderole déployée le 25 mars 2021 à l'Hôtel de région de Toulouse.
La banderole déployée le 25 mars 2021 à l'Hôtel de région de Toulouse. — K. Chibli - Twitter

Ils se sont revendiqués de « L’Action Française » et ont déployé une banderole pourfendant les « islamo-gauchistes ». L'intrusion violente survenue le 25 mars 2021 à l'Hôtel de région de Toulouse, alors que les élus d’Occitanie étaient réunis en séance plénière, va bientôt connaître son épilogue judiciaire.

Dominique Alzéari, le procureur de la République de Toulouse, annonce en effet ce vendredi que quatre des neuf intrus – qui ont proféré des propos outrageants, notamment à l’encontre de la présidente Carole Delga (PS), et bousculé des agents de sécurité – avaient été identifiés et placés en garde à vue au cours de l’enquête.

Parmi ces quatre suspects, militants d’extrême droite, figure un élu dont le magistrat ne révèle pas le nom. Selon l’AFP, il s’agit du conseiller régional Emmanuel Crenne, élu sur une liste RN en 2015 mais qui a claqué la porte du parti depuis, tout comme il l’avait fait avec l’UMP. Les quatre prévenus, après avoir fait usage de leur droit au silence durant la procédure, seront jugés le 10 décembre 2021 devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Ils devront répondre « d’outrages à personnes dépositaires de l’autorité publique et de violences volontaires n’ayant pas entraîné d’ITT commises en réunion sur personnes chargées d’une mission de service public ».