Lille : Trois ans de prison et 703.500 euros d’amende pour un convoyeur d’amphétamines

STUPEFIANTS Un ressortissant espagnol a été interpellé avec près de 47 kg de pâte d’amphétamine à la frontière franco-belge

Mikaël Libert
— 
La pâte d'amphétamine était dissimulée dans une voiture.
La pâte d'amphétamine était dissimulée dans une voiture. — Douane Française

Ce jeudi, un ressortissant espagnol a été lourdement condamné par le tribunal correctionnel de Lille, dans le Nord. Il avait été interpellé quelques jours plus tôt par la douane non loin de la frontière franco-belge avec un chargement de stupéfiants dissimulé à l’intérieur de son véhicule.

Les douaniers de la brigade d’Halluin-Reckem effectuaient des contrôles sur l’autoroute A22, mardi, lorsqu’ils ont repéré une voiture immatriculée en Espagne arrivant de Belgique. Les fonctionnaires ont intercepté le véhicule et l’ont escorté jusqu’à l’aire de Roncq, près de Tourcoing, pour procéder au contrôle.

Prison ferme et amende très salée

C’est le chien spécialisé dans la détection de stupéfiants qui à permis aux douaniers de découvrir des paquets suspects, dissimulés derrière les panneaux d’habillage de l’intérieur du véhicule. Au total, ce sont 46 paquets que les fonctionnaires ont extraits de leur cachette. D’un poids de près de 47 kg, le produit s’est avéré être de la pâte d’amphétamine. Selon le parquet de Lille, la valeur marchande de la saisie est estimée à 703.000 euros.

Le chauffeur du véhicule, un ressortissant espagnol âgé de 43 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. Déféré devant le parquet, il a ensuite été jugé en comparution immédiate, ce jeudi, par le tribunal correctionnel de Lille. L’homme a été condamné à trois ans de prison, dont un an avec sursis, assortis d’un mandat de dépôt. Il devra par ailleurs s’acquitter d’une amende douanière correspondant au prix estimé de sa marchandise, soit 703.500 euros.