Territoire de Belfort : Un policier suspecté d’avoir dessiné une croix gammée géante sur un toit

PROCES Il est poursuivi pour « apologie de crime contre l'humanité »

T.G.

— 

Des véhicules de police (illustration).
Des véhicules de police (illustration). — T. Gagnepain / 20 Minutes

Le 16 juin, un policier comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Belfort​, poursuivi pour « apologie de crime contre l’humanité ». Il est suspecté d’avoir dessiné une croix gammée géante sur le toit de la maison de son père, alors en travaux, rapporte Le Point.

Le symbole nazi était visible de loin au début du mois de mai. Une enquête administrative a également été ouverte par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) afin de déterminer si le fonctionnaire a respecté son devoir de réserve.

Selon l’entourage du policier, ces accusations sont infondées. « Notre collègue est une victime. Après vingt ans d’ancienneté, il ne serait pas devenu nazi. On s’en serait aperçu avant », ont expliqué certains à l’hebdomadaire.