Saint-Malo : Lézards dans le caleçon, brûlures de cigarettes… Deux garagistes condamnés pour actes de cruauté

BARBARIE Quatre apprentis ont vécu un véritable martyre entre 2018 et 2020

J.G.

— 

Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire.
Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Ils ont fait vivre un véritable enfer à leurs apprentis pendant deux ans. Le gérant d’un garage et son employé étaient jugés fin avril devant le tribunal de Saint-Malo pour des actes de cruauté, rapporte Ouest-France. Les quatre victimes, en apprentissage dans l’entreprise, étaient âgées de 15 à 18 ans au moment des faits.

Chacun leur tour, ils ont subi de nombreux sévices​ et humiliations de la part de leur employeur et de son salarié. Ces derniers les brûlaient régulièrement avec des cigarettes ou les fouettaient à l’aide d’une courroie.

Quatre mois ferme pour le gérant du garage

Certains apprentis ont aussi eu le droit à des lézards dans le caleçon ou de la graisse dans les cheveux quand d’autres étaient scotchés au pont élévateur ou séquestrés dans un coffre. L’un des jeunes avait également eu les cheveux tondus. Lors de l’audience, qui s’est tenue le 22 avril, les deux accusés ont évoqué des actes « débiles, pour rigoler ».

Ils ont tous deux été condamnés jeudi devant le tribunal, précise le quotidien. Le gérant du garage a écopé d’une peine de vingt-quatre mois de prison dont vingt avec sursis. Il effectuera sa peine ferme sous surveillance d’un bracelet électronique. Son employé a pour sa part été condamné à dix-huit mois avec sursis. Ils ont tous deux interdiction d’exercer une activité professionnelle avec des mineurs et devront indemniser les victimes.