Lyon : L’homme accusé d’avoir écrasé son épouse encourt la réclusion à perpétuité

PROCES Le 25 juillet 2019, Bernadette Reby était décédée à Vénissieux (Rhône) après avoir été percutée par un véhicule sur un parking. Son ancien mari, accusé de l’avoir tuée, doit comparaître jeudi à Lyon devant les assises du Rhône

J.Lau.

— 

Photo d'illustration du palais de justice de Lyon.
Photo d'illustration du palais de justice de Lyon. — ALLILI MOURAD/SIPA

Un homme âgé de 48 ans doit comparaître jeudi devant les assises du Rhône (Lyon 5e). Comme l’indique Le Progrès, celui-ci est accusé d’avoir tué son épouse, le 25 juillet 2019 à Vénissieux (Rhône), en l’écrasant avec sa voiture. Au moment des faits, le chauffeur d’origine malgache se trouvait sous le coup d’une interdiction judiciaire d’entrer en contact avec elle, à la suite de graves violences conjugales. Il aurait d’ailleurs dû être jugé pour celles-ci, quelques mois après ce 25 juillet 2019 fatal à Bernadette Reby.

Ce jour-là, la victime se trouvait sur le parking d’une zone industrielle de Vénissieux, où elle travaillait, lorsqu’un 4x4 a surgi à 7h30 pour la percuter et l’écraser contre un mur. Devant plusieurs témoins, le conducteur du véhicule a pris la fuite en laissant Bernadette Reby pour morte. Cette dernière a succombé à ses blessures malgré l’intervention des pompiers et du Samu.

Son époux depuis cinq ans, avec qui elle était en cours de divorce, s’est constitué prisonnier quelques heures plus tard au commissariat de police de Villeurbanne. Lors de sa garde à vue, il a évoqué « un accident », une version ne tenant pas face aux témoignages et aux images de vidéosurveillance. Mis en examen pour « meurtre » sur conjoint et écroué, l’homme encourt la réclusion à perpétuité.