XV de France : Le procès de Mohamed Houas pour cambriolages à nouveau reporté

PROCES En raison de l'encombrement du calendrier judiciaire, il n'aura pas lieu le 28 mai

N.B. avec AFP

— 

Mohamed Haouas
Mohamed Haouas — Giampiero Sposito/Penta Press/Shutterstock/SIPA

Le procès pour cambriolages du pilier du XV de France de rugby, Mohamed Houas, reporté une première fois au 28 mai, va être une nouvelle fois décalé, à septembre ou octobre, en raison de « l’encombrement » du calendrier judiciaire. « Le président du tribunal judiciaire de Montpellier nous a demandé s’il était possible de renvoyer cette affaire, car l’audience du 28 mai s’annonce surchargée », a expliqué Marc Gallix, l’avocat du joueur, à l’AFP, en confirmant l’information de L'Equipe.

« Nous avons donné notre accord pour un renvoi, compte tenu de l’encombrement du rôle », poursuit l’avocat. La date exacte du procès sera annoncée le 28 mai, à l’ouverture de l’audience prévue. Initialement programmé le 29 janvier, ce procès avait été reporté une première fois, au 28 mai pour permettre au joueur de participer à un stage de l’équipe de France et de préparer correctement le Tournoi des Six Nations.

« Vol en réunion avec effraction »

Interpellé en 2014, et détenu quatre jours en maison d’arrêt dans le cadre de l’enquête sur une série de cambriolages de bureaux de tabac, Mohamed Haouas a été renvoyé devant la justice pour des soupçons de « vol en réunion avec effraction ».

Titularisé pour la première fois en équipe de France en février 2020 pour le choc du Tournoi des Six Nations face à l’Angleterre, Mohamed Haouas, 27 ans, 1,85 m pour 127 kg, est aujourd’hui incontournable au sein de la première ligne du XV tricolore. Cet ex-adepte du taekwondo est arrivé au rugby sur le tard, à 15 ans, grâce à une opération du Conseil général de l’Hérault, organisée dans son quartier du Petit Bard à Montpellier.