Marseille : SOS Racisme saisit la justice après la menace de « ratonnade » du président du yachting club de la Pointe-Rouge

INFO 20 MINUTES Selon nos informations, SOS Racisme a déposé un signalement, qui a valeur de plainte, auprès du parquet de Marseille, après les propos de Christian Tommasini lors d’une réunion de la métropole

Mathilde Ceilles

— 

Des affiches de SOS Racisme. (archives)
Des affiches de SOS Racisme. (archives) — LIONEL BONAVENTURE / AFP

Des propos qui ne passent pas. Selon nos informations, ce mardi, dans l’après-midi, le service juridique de SOS Racisme a adressé au parquet de Marseille un signalement pour « injure raciste et provocation à la haine et à la discrimination », après que le président du yachting club de la Pointe-Rouge se soit dit prêt, en pleine réunion de la métropole, à une « ratonnade » envers les « Arabes ».

Ce signalement, qui a valeur de plainte, a été décidé après une alerte lancée par le collectif marseillais Trop jeune pour mourir, qui s’associe à la démarche. « Nous trouvons ça alarmant que quelqu’un tienne à l’occasion d’une réunion d’un conseil portuaire ces propos décomplexés, le tout devant des élus qui ne disent rien, voire rigolent, déplore Marie Mescam, responsable du pôle juridique de SOS Racisme. On en est encore là en 2021. Surtout, l’utilisation du terme ratonnade est extrêmement violente, et renvoie aux heures les plus sombres de l’Histoire de notre pays. »

Comme l’a révélé Marsactu ce mardi, lors d’une réunion du conseil portuaire du 22 février dernier, Christian Tommasini, excédé par des incivilités sur le port de la Pointe-Rouge, avait tenu des propos véhéments envers les « Arabes ». « Le jour où il faudra s’armer, je serai le premier à aller faire de la ratonnade ! », avait-il notamment lancé. La réunion s’était tenue en présence notamment du vice-président LR de la métropole Didier Réault, visiblement amusé sur le moment par ces propos. Sur Twitter, ce mardi, ce dernier les a qualifiés « d’inacceptables ».