Alpes-Maritimes : Condamné pour avoir fourni de la drogue à son amant mort d’une overdose

PROCES Julien, 23 ans, avait pris de la cocaïne et de la MDMA, qui lui ont été fatales

E.M.
— 
Illustration d'un procès au tribunal correctionnel
Illustration d'un procès au tribunal correctionnel — Jean-Marc Quinet/ISOPIX/SIPA

Ce mercredi, le tribunal correctionnel de Nice a condamné K., un cinquantenaire, décorateur reconnu, à dix-huit mois d’emprisonnement assortis d’un sursis probatoire pendant deux ans avec les obligations de se soigner et d’indemniser la famille de Julien, 23 ans, son amant mort d’une overdose.

L’après-midi du 23 juin 2018, la fête avait tourné au drame. L’étudiant voulait célébrer sa licence en droit avec son amant, K., 51 ans et jet-setteur, qui l’avait convié dans sa villa à Eze, dans les Alpes-Maritimes. Comme l’indique Nice-Matin, l’homme d’une cinquantaine d’années avait fourni cocaïne et MDMA à Julien qui était décédé dans la soirée.

La semaine dernière, lors du procès, le parquet avait requis deux ans de prison dont un an ferme. La procureur avait estimé que le prévenu avait joué un rôle majeur en délivrant une surdose de drogue à Julien et était entièrement responsable des conséquences. Le tribunal l’a reconnu coupable à la fois d’homicide involontaire, d’acquisition, d’usage et de cession de stupéfiants. Selon les informations du quotidien local, le matin du drame, le décorateur reconnu avait acheté pour 800 euros de drogue à son dealer habituel.