Montpellier : Cinq hommes, dont trois mineurs, soupçonnés de se livrer à un trafic de vélos volés

ENQUETE Ils seront jugés les 28 avril et 11 juin

N.B.

— 

Les vélos retrouvés par les gendarmes de Montpellier
Les vélos retrouvés par les gendarmes de Montpellier — Gendarmerie de l'Hérault

Cinq hommes, soupçonnés de se livrer à un trafic de vélos volés, seront jugés prochainement devant le tribunal correctionnel de Montpellier (Hérault) : deux hommes, majeurs, devront s’expliquer le 28 avril, et trois mineurs le 11 juin.

C’est un contrôle, le 26 janvier, qui a permis aux gendarmes d'identifier ce réseau. Ce jour-là, les militaires de la brigade de Saint-Georges-d’Orques sont intrigués par trois individus, soupçonnés d’être « en pleine transaction ».

Plus de 60 vélos retrouvés

Tandis que deux d’entre eux quittent rapidement les lieux à la vue de la patrouille, le troisième « reconnaît avoir acheté à plusieurs reprises des vélos aux deux premiers », relatent les gendarmes de l’Hérault.

Des investigations, menées par le groupe d’enquête et de lutte anti-cambriolages de Castelnau-le-Lez, permettent d’identifier ces vélos comme étant le fruit de vols, commis à Juvignac. Les cinq suspects sont accusés d’avoir commis des cambriolages​ dans des sous-sols d’habitations, dans cette commune de la métropole de Montpellier.

Le 28 janvier, des perquisitions permettront de découvrir plus de 60 bicyclettes dans une cave et un garage.