Morbihan : Une mère jugée aux assises pour avoir égorgé son fils de 9 ans

INFANTICIDE Le drame s’était déroulé le 28 juillet 2017 à Elven près de Vannes

J.G.
— 
Illustration du code pénal, ici au sein de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes.
Illustration du code pénal, ici au sein de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Une femme d’une cinquantaine d’années va être jugée à partir de vendredi devant la cour d’assises du Morbihan à Vannes pour une affaire d’infanticide. Les faits remontent au 28 juillet 2017. Ce jour-là, Nathan, un petit garçon de neuf ans, avait été retrouvé mort par son père dans la maison familiale d’Elven près de Vannes. L’enfant avait été tué d’un coup de couteau à la gorge. Blessée au cou et aux poignets après avoir tenté de se suicider, sa mère gisait également à ses côtés.

En arrivant sur les lieux du drame, les enquêteurs avaient découvert une lettre rédigée par cette dernière dans laquelle elle expliquait avoir administré quatre somnifères à son fils pour qu’il ne souffre pas. Hospitalisée d’office puis placée dans un établissement psychiatrique, elle avait été mise en examen trois semaines plus tard pour meurtre sur mineur de 15 ans avant d’être écrouée. Le procès doit durer quatre jours devant la cour d’assises.