Le Mans : Un jeune néo-nazi poursuivi après des menaces visant la mosquée de la ville

MENACES Le jeune homme, qui possédait des armes, a été arrêté à Challans en Vendée

20 Minutes avec AFP

— 

Le Raid a du être mobilisé. (illustration)
Le Raid a du être mobilisé. (illustration) — LUCAS BARIOULET / AFP

Il a été mis en examen pour « menace de commettre des crimes contre des personnes en raison de leur religion », ainsi que pour détention illégale d’armes, et a été placé en détention provisoire. Un homme de 24 ans revendiquant des idées néo-nazies sera poursuivi pour avoir menacé de s’en prendre à la mosquée du Mans, a-t-on appris vendredi auprès de la police d’ Angers.

L’enquête a débuté début mars « après un signalement fait par un jeune homme d’origine maghrébine, utilisateur du réseau d’échanges par vidéo Azar », a indiqué Franck Hemery, directeur territorial de la police judiciaire d’Angers.

Cet usager a déclaré avoir été insulté sur Azar par un individu ayant une croix gammée dessinée sur la tempe, qui lui a montré des armes et menacé de se rendre à la mosquée du Mans en ajoutant qu’il ne « partira pas seul » [au ciel], poursuit Franck Hemery.

Des armes à son domicile

Sans adresse fixe, l’homme est localisé plusieurs semaines après à Challans (Vendée), où il a été interpellé mercredi avec l’aide des policiers du Raid. Plusieurs armes sont retrouvées à l’endroit où il vit, dont un fusil à pompe.

Le suspect, qui a avoué « une haine contre les Arabes », a reconnu les propos qu’il a pu tenir à son interlocuteur sur Azar, tout en précisant qu’il ne s’en souvenait pas en raison d’une consommation de stupéfiants.

Il est connu de la justice pour des faits de violence volontaire, conduite sans permis et vol à l’étalage.