Bretagne: Une femme condamnée pour violences après avoir enfermé son compagnon sur le balcon

VIOLENCES CONJUGALES La victime, âgée d'une vingtaine d'années, avait porté plainte

C.A.

— 

Illustration d'un avocat ici dans une salle d'audience du tribunal de grande instance de Rennes.
Illustration d'un avocat ici dans une salle d'audience du tribunal de grande instance de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Il avait passé sept heures, enfermé sur son balcon, en juillet 2020. Il avait appelé sa compagne à 125 reprises, espérant que sa compagne vienne lui ouvrir. En vain. L’homme avait fini par appeler les pompiers, qui l’avaient libéré de sa « prison » située au 2e étage d’un petit collectif de Guichen, au sud de Rennes (Ille-et-Vilaine). Un épisode de plus dans une vie de couple déjà bien tourmentée, qui l’avait poussé à porter plainte à la gendarmerie.

Jeudi, son ex-compagne était jugée pour cet enfermement mais aussi pour les violences conjugales qu’elle faisait subir à son petit ami âgé d’une vingtaine d’années. Le tribunal correctionnel de Rennes l’a condamnée à trois mois de prison avec sursis pour les violences, rapporte Ouest-France​. Cette dernière contestait avoir volontairement enfermé l’homme sur le balcon et a été relaxée de ces faits de séquestration.