Béziers : Un homme condamné pour avoir menacé de mort des soignants aux urgences

PROCES Il avait déjà été condamné à 11 reprises

N.B.
— 
Un panneau indiquant les urgences d'un hôpital (illustration)
Un panneau indiquant les urgences d'un hôpital (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Un homme a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Béziers(Hérault) à trois ans de prison, pour des violences et des menaces à l’encontre de professionnels de santé. Les faits qui lui étaient reprochés se sont déroulés le 2 mars, tandis qu’il avait rejoint son épouse et sa fille de 3 ans aux urgences de l’hôpital.

L’enfant « s’était brûlé les cheveux et, son cas étant jugé non prioritaire par le personnel soignant, il était demandé à la famille de patienter », relate Raphaël Balland, le procureur de Béziers. Mécontent, l’homme de 31 ans avait menacé de mort l’infirmière, à plusieurs reprises, ainsi que l’un de ses collègues, qui était venu à son secours.

Il nie les menaces de mort

L’homme avait jeté un plexiglas, qui servait de protection contre le Covid-19, et avait blessé légèrement l’infirmière. Il était ensuite reparti chez lui, à Narbonne (Aude), avant d’être interpellé et placé en garde à vue, quelques jours plus tard.

L’homme, qui a reconnu avoir eu un comportement agressif mais nié avoir menacé de mort l’infirmière, a déjà été condamné à 11 reprises. Il était en état de récidive, mercredi, devant le tribunal, après avoir été condamné en 2016 pour des faits de menaces de mort et de violences à l’encontre d’une personne dépositaire de l’autorité publique.