Victime d’une cyberattaque, le groupe pharmaceutique Pierre Fabre porte plainte contre X

RIPOSTE La cyberattaque du 31 mars avait contraint le troisième laboratoire pharmaceutique français à arrêter une grande partie de sa production

20 Minutes avec AFP

— 

Une unité de fabrication des laboratoires Pierre Fabre à Gaillac, dans le Tarn. Illustration.
Une unité de fabrication des laboratoires Pierre Fabre à Gaillac, dans le Tarn. Illustration. — Florence Durand - Sipa

Le virus est « totalement circonscrit » mais le retour à la normale n’est prévu que dans les prochains jours pour les sites de fabrication du groupe Pierre Fabre. Victime d’une cyberattaque le 31 mars, le troisième laboratoire pharmaceutique français annonce ce mercredi avoir déposé « une plainte contre X ».

La plainte, déposée à Castres, le berceau tarnais de l’entreprise fondée en 1962 par le pharmacien Pierre Fabre, vise « une introduction frauduleuse de données dans un système de traitement automatisé ».

2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires

L’attaque avait paralysé une grande partie de la production de produits pharmaceutiques et cosmétiques dans les usines de Castres, Gaillac, Lavaur ou encore Toulouse.

Le groupe, non coté en Bourse, a réalisé un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros en 2020, dont 65 % à l’international. Ses marques de dermo-cosmétique constituent 60 % de ses ventes.

Depuis la mort de son fondateur en 2013, 86 % du groupe est détenu par une fondation à son nom.