Procès Gourdel : Le principal accusé condamné à mort pour l'assassinat du guide niçois fait appel

TERRORISME Au total, quatorze personnes avaient été poursuivies dans cette affaire

E.M. avec AFP

— 

Hervé Gourdel, guide niçois, a été décapité par ses ravisseurs en septembre 2014
Hervé Gourdel, guide niçois, a été décapité par ses ravisseurs en septembre 2014 — LECOMTE BARBARA/SIPA

Le 18 février, la justice algérienne avait condamné à mort Abdelmalek Hamzaoui, principal accusé de l’assassinat du NiçoisHervé Gourdel, enlevé et décapité par des djihadistes en Algérie en 2014. Mardi, Françoise Grandclaude, la veuve du guide de haute montagne, a annoncé que le condamné faisait appel.

Au total, 14 personnes avaient été poursuivies dans cette affaire. Huit djihadistes présumés du groupe Jund al-Khilafa d’Abdelmalek Gouri, dont sept jugés par contumace et également condamnés à mort pour le rapt du Français et sa décapitation. Six autres, dont les cinq accompagnateurs du guide, ont été finalement acquittés pour non-dénonciation de crime.

L’Algérie applique un moratoire sur la peine de mort depuis 1993. Même si les tribunaux prononcent la peine capitale, cette dernière a été commuée en prison à vie.