Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : Dix ans d’enquête, de rebondissements et de fausses pistes

CHRONOLOGIE Si Xavier Dupont de Ligonnès n’a jamais été retrouvé, les dix années d’enquête qui ont suivi le quintuple assassinat de Nantes ont été mouvementées. Et riches en espoirs déçus

Frédéric Brenon

— 

Xavier Dupont de Ligonnès et les membres de sa famille.
Xavier Dupont de Ligonnès et les membres de sa famille. — AFP / Police judiciaire
  • Agnès Dupont de Ligonnès et ses enfants Arthur, Anne, Benoît et Thomas ont été assassinés entre le 3 et le 5 avril 2011 dans leur maison à Nantes.
  • Xavier Dupont de Ligonnès n'a plus été repéré depuis le 15 avril 2011.
  • Malgré les années, l'enquête s'est poursuivie. Y compris du côté des médias.

Il y a dix ans, presque jour pour jour, la ville de Nantes était secouée par l’une des plus grandes affaires criminelles françaises. Agnès Dupont de Ligonnès et ses quatre enfants sont retrouvés morts, ensevelis sous la terrasse de leur maison. Le mari et père de famille, lui, manque à l’appel. Il est aperçu pour la dernière fois le 15 avril 2011 à Roquebrune-sur-Argens (Var). Est-il forcément l’auteur des faits ? Est-il en fuite ou s’est-il suicidé ? Le point sur dix ans d’enquête et de pistes déçues.

3 septembre 2011 : « Au vu de l’état catastrophique de ses finances, au vu de son état d’esprit les jours ou semaines qui ont précédé ces assassinats, au vu de l’absence totale de traces de l’intéressé malgré l’intense travail de quadrillage et recoupement policier, l’hypothèse du suicide, sans être du tout certaine, est la plus probable », estime le procureur de la République de Nantes, Xavier Ronsin. La procureure Brigitte Lamy, qui, lui a succédé, exprimera la même conviction

16 avril  2013 : Recherchée pendant deux ans, Claudia, une ancienne maîtresse de Xavier Dupont de Ligonnès, est enfin auditionnée à Nantes. Cette Allemande avait partagé une histoire amoureuse avec XDDL dans les années 1980, juste après que celui-ci se soit fiancé avec sa future épouse Agnès. Peu de temps avant le quintuple homicide, le père de famille avait repris contact avec elle. Mais son  témoignage ne donnera rien.

2 mai 2013 : Une cinquantaine de gendarmes et pompiers spécialisés dans l’escalade sont mobilisés pour des recherches intensives dans le massif des Maures, notamment dans les anciennes mines de plomb du Pic Martin (Var), un site parfait pour se cacher. Les enquêteurs pensent tenir là une piste intéressante. En vain.

28 avril 2015 : Des ossements humains et quelques objets (facture de 2011, journal…) sont retrouvés dans une forêt près de Fréjus (Var). L’ADN établira quelques jours plus tard qu’ils n’appartiennent pas à Xavier Dupont de Ligonnès.

24 juillet 2015 : Une journaliste travaillant pour l’Agence France Presse à Nantes reçoit une lettre manuscrite signée Xavier Dupont de Ligonnès où il est écrit « Je suis encore vivant. De là jusqu’à cette heure ». Une photo d’Arthur et Benoît accompagne le courrier. Après enquête, la police estime qu’il s’agit probablement d’un faux.

9 janvier 2018 : La police intervient dans le monastère Saint-Désert-des-Carmes (Var) où deux témoins assurent avoir aperçu un moine ressemblant fortement à Xavier Dupont de Ligonnès. Les médias envoient des reporters sur place. Il s’agissait en fait d’un sosie. Quant aux fouilles menées dans le monastère, elles n’ont rien donné.

2 mars 2018 : Décès de Michel Rétif, un ami proche de Xavier Dupont de Ligonnès. Malade, cet ancien commercial a choisi de mettre fin à ses jours. Il avait rencontré XDDL dans le sud de la France et avait effectué plusieurs voyages aux Etats-Unis avec lui. Il avait aussi entretenu une liaison non cachée avec sa femme Agnès. Michel Rétif vivait à Lunel (Hérault) au moment du quintuple assassinat. Mais il a discuté au téléphone avec le principal suspect trois jours après. Puis il s’est déplacé dans le Var, à proximité de Roquebrune-sur-Argens, pile au moment où XDDL a été vu pour la dernière fois. Les enquêteurs ne sauront jamais si ce témoin essentiel avait livré tous ses secrets.

11 octobre 2019 : A la suite d’un signalement, Xavier Dupont de Ligonnès est repéré en fin de journée par les policiers à l’aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle avant l’embarquement. Ils n’ont pas le temps d’intervenir et préviennent Interpol. A son arrivée à Glasgow, il est arrêté, et selon la police anglaise, ses empreintes correspondent. Une perquisition est aussitôt menée à ce qui serait son domicile, à Limay, dans les Yvelines. Les médias ne parlent que de ça pendant toute la nuit, le public est stupéfait. En fait, ce n’était pas du tout lui mais  un certain Guy Joao qui ne lui ressemblait pas vraiment. Le fiasco sera confirmé en milieu de matinée le 12 octobre.

18 janvier 2020 : Emmanuel Teneur, autre proche de Xavier Dupont de Ligonnès, décède à son tour, victime d’une crise cardiaque. Cet ami fidèle et généreux suivait la famille de Ligonnès dans la plupart de ses déménagements. Il vivait à Nantes en avril 2011 et était entré dans la maison familiale quelques jours après le drame. Il connaissait tout du fugitif : ses dettes, ses maîtresses, sa carabine… Malgré des perquisitions et plusieurs auditions, les enquêteurs n’ont jamais trouvé d’élément démontrant qu’il avait pu être impliqué dans les crimes ou dans la fuite de Xavier Dupont de Ligonnès.

1er juillet  2020 : Un documentaire télévisé sur l’affaire est diffusé sur Netflix dans le cadre de la série Unsolved mysteries. L’épisode passionne au Canada et aux Etats-Unis. Au point que  plusieurs témoignages prétendant avoir aperçu un homme ressemblant à Xavier Dupont de Ligonnès sont ensuite transmis aux autorités. Aucun n’a, pour l’heure, pu être confirmé. Mais le producteur espère que cette diffusion pourra relancer l’enquête en Amérique au nord, un territoire bien connu de XDDL.

23 juillet 2020 : Le magazine Society publie une très longue enquête consacrée à l’affaire. Le second volet sort le 6 août. Pas de grosse révélation au menu mais des témoignages inédits et de nombreux détails, parfois sulfureux, issus du dossier d’instruction. Le succès est immédiat  «proche de la folie» considère même l'éditeur du magazine. Les deux numéros sont pris d’assaut en kiosques. Près de 400.000 exemplaires du magazine sont vendus. L’enquête a finalement été rééditée sous forme de livre le 9 décembre 2020. Elle sera même bientôt adaptée en série audiovisuelle en collaboration avec la société de production Federation Entertainment.