Coronavirus dans le Lot : Trois organisateurs d’une manifestation festive placés en garde à vue

COVID-19 Les organisateurs d’un défilé de plusieurs centaines de personnes, samedi à Limogne-en-Quercy, ont été placés en garde à vue ce mercredi

N.S.

— 

Le procureur de la République de Cahors hausse le ton contre les manifestations sans geste barrière. Illustration.
Le procureur de la République de Cahors hausse le ton contre les manifestations sans geste barrière. Illustration. — C. Villemin / 20 Minutes

La manifestation de plus de 300 personnes pour la défense de « la culture et de la liberté », samedi à Limogne-en-Quercy (Lot), était autorisée. Toutefois, les trois personnes qui l’ont organisée ont été placées en garde à vue ce mercredi, a indiqué le procureur de la République de Cahors Frédéric Almendros dans un communiqué. Elles ont fait l’objet d’un rappel à la loi, sur fond de Covid-19.

Selon le magistrat, le rassemblement s’est en effet déroulé « déroulé en contradiction des gestes barrières les plus élémentaires », dont « l’absence de port du masque », ou encore « la tenue d’un pique-nique sur la place de l’église en totale contradiction avec l’autorisation municipale ».

« Tolérance zéro »

Ce défilé costumé, ponctué de spectacle, avait eu lieu dans ce village de 730 habitants à l’appel du collectif citoyen « Vive la culture ». Alors que la pandémie se développe dans toute la France, le procureur lotois précise « qu’il y aura une tolérance zéro pour ce type de comportements ».