Bretagne : Trente ans de prison pour avoir poignardé à mort sa compagne

FEMINICIDE Le corps de la victime avait été retrouvé près d’une ferme le 7 mai 2017

J.G. avec AFP
— 
Illustration du code pénal, ici aux assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes.
Illustration du code pénal, ici aux assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Un homme de 33 ans a été condamné vendredi par la cour d’assises des Côtes-d’Armor à 30 ans de réclusion criminelle avec une peine de sûreté des deux tiers pour avoir poignardé à mort sa compagne. Le corps de Claire Bouchaud, secrétaire médicale, avait été retrouvé partiellement dénudé dans un roncier le 7 mai 2017 par un promeneur près d’une ferme, à une vingtaine de kilomètres de Saint-Brieuc.

Son compagnon avait été mis en examen pour meurtre aggravé. L’autopsie du corps de la jeune femme avait permis de « caractériser une mort violente consécutive à une lésion par arme blanche au niveau du cœur », avait indiqué à l’époque le procureur de la République de Saint-Brieuc Bertrand Leclerc.

« Enormément de zones d’ombre », selon l’avocat de l’accusé

Selon les témoignages recueillis par les enquêteurs, le compagnon de la jeune femme souffrait de problèmes de stupéfiants et le climat familial au sein du couple était très tendu. Outre sa peine de prison, l’accusé s’est également vu infliger le retrait définitif de l’autorité parentale, le couple ayant eu un enfant âgé de quatre ans au moment du drame.

« C’est une peine extrêmement lourde dans un dossier extrêmement fragile avec énormément de zones d’ombre. Un dossier dans lequel le doute devrait profiter à l’accusé », a estimé l’avocat de la défense, maître Thomas Jourdain-Demars, qui a annoncé que son client allait « interjeter appel de la décision ».