Cannes : Une famille condamnée pour un important trafic international de drogue

STUPEFIANTS Pendant deux ans, quatre hommes ont alimenté en cocaïne et en cannabis des revendeurs de la Côte d’Azur, de Marseille et de la région parisienne

E.M.
— 
Des gardes devant l'entrée de la prison de Grasse (Illustration)
Des gardes devant l'entrée de la prison de Grasse (Illustration) — AFP PHOTO VALERY HACHE

Le tribunal judiciaire de Grasse a condamné dix prévenus lors d’un procès de quatre jours, du 15 au 19 mars, après le démantèlement d’un vaste trafic de drogue international tenu par une famille du bassin cannois. Pendant deux ans, quatre hommes ont alimenté en cocaïne et en cannabis des revendeurs de la Côte d’Azur, de Marseille et de la région parisienne. Des armes, des sommes d’argent en liquide, deux scooters des mers, deux quads, des véhicules, une moto et un appartement ont également été saisis par la justice.

Comme l’indique Nice-Matin, l’histoire a commencé en novembre 2016 avec l’importation de cannabis du Maroc par deux frères et un cousin, Haikel et Yassine Touila (41 et 39 ans), et Rami Touila (36 ans). La fratrie est condamnée respectivement à dix et huit ans de prison, avec mandat d’arrêt international. Le cousin écope de son côté, six ans de prison avec maintien en détention.

Un trafic qui passait par l’Espagne

De mai 2017 à septembre 2018, depuis la Tunisie, le cerveau du réseau, Haikel Touila, continue son trafic en passant par l’Espagne grâce à un revendeur, Anisse Himoud, un Cannois de 29 ans. Il est condamné à cinq ans de prison avec mandat de dépôt à la barre. En automne 2018, un Niçois de 22 ans, Fabrice Da Moura Semedo, devient transporteur pour le trafic, ce qui lui vaut quatre ans de prison.

La femme de Haikel Touila, Virginie, une Antiboise de 39 ans, a été condamnée pour blanchiment à deux ans de prison avec mandat de dépôt à la barre, incapable de justifier son train de vie comme le rapporte le quotidien.