Montbéliard : Condamné pour avoir détruit avec une tractopelle des mâts de vidéosurveillance

CORRECTIONNELLE L’avocat du prévenu a annoncé faire appel du jugement

T.G.
— 
Un engin de chantier (illustration).
Un engin de chantier (illustration). — Wikicommons

L’épisode, filmé, avait fait le tour des réseaux sociaux en novembre dernier. Le dimanche 22 au soir, dans le quartier de la Petite Hollande à Montbéliard, du mobilier urbain avait été détruit dont plusieurs mâts de vidéosurveillance. Le tout par un engin de chantier préalablement volé avant d'être incendié.

Le jeune homme de 21 ans qui le conduisait a été condamné mardi à 3 ans de prison ferme et 99.000 euros d’indemnisation, rapporte France Bleu Belfort-Montbéliard. « Le prévenu s’est arrogé le droit d’utiliser un engin de chantier que seul un blindé aurait pu stopper […] La peine doit être exemplaire car elle a une valeur pédagogique », a réclamé à l’audience la procureur de Montbéliard Ariane Combarel.

L’avocat de la défense, Maître Randall Schwerdorffer, a annoncé qu’il allait faire appel de ce jugement.