Beauvais : Quatre personnes jugées lundi pour des violences urbaines

COMPARUTION IMMEDIATE Les faits ont eu lieu entre le 1er et le 3 mars dans les quartiers de l’Argentine et de Soie Vauban

20 Minutes avec AFP

— 

Allégorie de la justice (illustration).
Allégorie de la justice (illustration). — Pixabay

En déplacement vendredi à Beauvais le Premier ministre Jean Castex avait affirmé que « rien ne restera impuni » concernant les violences urbaines survenues entre le 1er et le 3 mars dans deux cités HLM de la ville. Quatre personnes doivent être jugées lundi en comparution immédiate pour ces violences, a indiqué samedi la procureure de la République Caroline Tharot.

Trois personnes en détention provisoire

Les quatre mis en cause, dont trois ont été placés en détention provisoire samedi dans l’attente de leur procès, sont poursuivis pour des échauffourées avec les forces de l’ordre dans les nuits du 1er au 2 mars dans le quartier de l’Argentine, et du 2 au 3 mars dans le quartier de Soie Vauban.

Parmi les délits reprochés figurent notamment des violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique n’ayant pas entraîné d’incapacité, la diffusion de l’enregistrement d’images relatives à la commission d’une atteinte volontaire à l’intégrité de la personne et des menaces de mort ou d’atteinte aux biens envers un fonctionnaire de police.